Pourquoi fauchage rime avec sécurité ? La réponse ici

Fauchage & Sécurité

Publié le : 03/08/2020

Pourquoi faucher les dépendances vertes routières ?

____Le terme de fauchage regroupe ici toutes les opérations consistant à réduire la hauteur de l’herbe : Coupe, broyage, évacuation éventuelle des déchets. ____Faucher l’herbe en bord de route est nécessaire pour :

____________LA SECURITE

________________- Délimitation du bord de chaussée et de la zone de récupération

________________- Dégagement de la visibilité

________________- Assurer la visibilité de la signalisation verticale

____________LA VIABILITE

________________- Fonctionnement des fossés et des saignées

________________- Freiner l’envahissement de la végétation

________________- Permettre l’usage des accotements par les piétons et occasionnellement par les véhicules

____Le fauchage est la tâche de base de l’entretien des dépendances vertes, et a pour principal effet de maintenir un milieu ouvert en empêchant l’installation des ligneux. La sécurité reste la motivation première du fauchage.

____Mais notons que l’absence d’entretien est parfois défavorable à la diversité floristique. Les travaux d’entretien doivent être planifiés dans le temps et l’espace en fonction d’objectifs définis. On parle alors de gestion des dépendances vertes routières. Il s’agit de rationaliser les moyens dont disposent les intervenants pour entretenir les dépendances vertes routières en fonction du rôle qu’elles assurent. Un équilibre est à réaliser entre les moyens humains et matériels, la sécurité, le paysage, l’image de la route et les contraintes biologiques.

La réglementation du fauchage

____Le fauchage des dépendances se fait généralement en plusieurs fois :

________- 1ere intervention : une passe rapide en bordure d’accotements pour marquer les limites de la chaussée, supprimer les effets de paroi et dégager la visibilité en courbe et aux intersections. Cette intervention correspond prioritairement aux besoins de sécurité et de viabilité : on l’appelle "passe de sécurité". Découvrez notre sélection de pièces ici.

________- Interventions suivantes : elles concernent l’ensemble des dépendances et viennent reprendre et compléter le fauchage de la première intervention (accotements, fossés, talus, délaissés). Ces interventions correspondent à une "passe de propreté", suivie d’un débroussaillage.

________- Hauteur de l’herbe : au-delà de 40 cm de hauteur, la visibilité en courbe et en intersection peut être altérée, les effets de paroi se font sentir sur les voies étroites, les équipements de sécurité peuvent être masqués. La hauteur de coupe conseillée est de 8 cm, jamais au-dessous de 5 cm. C’est un paramètre important à prendre en compte en regard à la consommation de carburant et l’usure du matériel.

____Ces pratiques sont celles qui sont le plus souvent mises en œuvre en France, mais de nombreux départements se tournent maintenant vers une gestion différenciée des bordures de routes et un fauchage raisonné.

Les différents intervenants possibles

____Plusieurs acteurs interviennent dans la gestion des bords de routes : Les sociétés d’autoroutes, les Conseils Départementaux sur les routes départementales et nationales et les communes sur les routes communales. Ces dernières font souvent appel au Conseil Départemental, à des entreprises ou aux agriculteurs pour l’entretien de leurs routes. Quelques routes restent à la gestion de l’état par l’intermédiaire des Direction Interdépartementales des Routes.

____Globalement, on note que les mesures d’entretien des routes départementales restent classiques, un passage de sécurité, une passe de propreté à partir de juin et un broyage total en fin d’été ou en hiver. Il est intéressant de noter que les largeurs de passes de sécurité varient, d’une largeur d’engin à deux. La passe de propreté peut être remplacée par une passe de sécurité selon les directives ou impératifs locaux. Le débroussaillage est effectué à partir d’août ou septembre, sur toute la largeur de l’emprise. L’entretien des bords d’autoroute ne comprend qu’un seul passage sur toute la surface de la berme. Certaines sociétés d’autoroutes font aussi à une entreprise pour l’entretien de ces bordures de routes, et délèguent partiellement ou complètement cette tâche.

SETRA, Guide pratique, entretien des dépendances vertes

< Article suivant l Article précédent >